Echo des campagnes - Novembre 2021

Les données clés pour organiser vos prochaines campagnes françaises d’achats d’huiles essentielles, hydrolats/eaux florales et plantes sèches.

Un zoom particulier est réalisé dans cette édition sur notre production d'ingrédients aux notes boisées.

Le mot de Rémy BOVA, responsable commercial

La campagne 2021 touche à sa fin. Elixens France a su s’adapter au rythme de la météo rock & roll pour vous garantir des produits de qualité. Notre équipe est ravie de partager avec vous ce nouvel “écho des champagnes”.

Ces informations ont été recueillies grâce à notre implication direction dans la production agricole, et elles sont aussi issues de nos partenaires France Agrimer et le CIHEF. Bonne lecture !

Point météo

Conditions générales favorables

Elles auront été globalement favorables au développement des plantes de culture du fait d’un printemps pluvieux

Une variabilité importante s’observe cependant selon les cultures et les zones géographiques. 

Eté rock & roll

Les récoltes de cette année ont été perturbées par un été pluvieux. Une grande capacité d’adaptation était requise pour gérer la distillation des différentes espèces avec ces conditions météorologiques aléatoires

Marché des lavandes/lavandins

L’attractivité des plantes à parfum, aromatiques et médicinales s’observe au travers de la poursuite du développement des surfaces cultivées (+5%), comme du nombre d’exploitation (+7%), sur les zones habituelles mais également sur des zones nouvelles.

Lavandin grosso

Une offre toujours abondante

Nous évoquions dans notre précédent rapport de marché, la trajectoire du tanker. Celui-ci n’a pas encore freiné sa course. Les surfaces de grosso en culture ont crû cette année d’environ 2000 ha. 

L’arrivée en pleine production des parcelles récentes a soutenu la capacité de production et a permis d’atteindre une production de 2000 t environ, au même niveau qu’en 2020

Les zones de plantations nouvelles sont de plus majoritairement des zones agricoles productives sur lesquelles des rendements élevés voire records ont été enregistrés. 

Les Alpes de Haute Provence fortement touchées

Tandis que la Drôme et le Vaucluse enregistraient des niveaux de production très élevés, les Alpes de Haute Provence, affectées par des attaques de ravageurs et subissant les conséquences de la sécheresse de 2020, affichent un fort recul de production.

Retour en grâce des coopératives

Cette campagne a également vu une reprise des apports des producteurs aux coopératives. Dans le contexte de commercialisation délicat que nous traversons ce phénomène est classique. 

Bonne tenue de la demande

La campagne 2021 a vu un redressement sensible de la consommation avec une progression de plus de 20% soutenue par la reprise économique mondiale et des prix en forte baisse.

Malgré cette hausse de la demande, cette campagne est de nouveau largement excédentaire. Les stocks visibles ont progressé de près de 100 tonnes, la majorité des stocks de la filière se trouvant à ce jour encore chez les producteurs

Surproduction du conventionnel, le bio moins impacté

Les prix en ce début de campagne sont en baisse sensible dans un marché peu actif au niveau de la demande.

La situation de surcapacité structurelle en conventionnel est bien réelle. Elle ne se résorbera qu’avec, le désintérêt de certains producteurs pour le lavandin, dans un contexte où les céréales semblent redevenir attractives, mais aussi par l’impact des arrachages sur les zones touchées par des aléas majeurs. La cinétique de cette inversion de cycle n’est pas connue. 

Le marché du lavandin bio est à ce jour moins impacté. Une correction de prix a certes eu lieu, mais n’est pas liée à ce jour, à une surproduction structurelle. 

Risque de contagion au lavandin bio ?

Dans ce contexte, nous nous inquiétons de phénomènes de conversion que certains producteurs conventionnels ne manqueront pas d’entreprendre. Nous redoutons une contagion du marché bio qui est plus petit en volume et aurait du mal à absorber des arrivées massives de produits dans les années à venir. 

Autres variétés de lavandin

S’agissant des autres variétés de lavandin, l’abrial et le sumian affichent un recul des surfaces en culture (-9%) alors que le super progresse de 7%. L’hégémonie variétale du grosso se consolide encore

Lavandes

Tendance à confirmer

En France, les données disponibles sur la situation du marché des lavandes sont encore partielles à date. 

Les tendances qui semblent se dégager indiquent un recul sensible des productions de lavande de population de moins 15% et une progression de plus 5% des lavandes clonales.

Le dilemme de la Diva

La diva pèse désormais autant que la maillette. Cette espèce botanique est analytiquement hors norme, donc très difficile à utiliser. Nous conseillons aux producteurs de s’orienter vers d’autres lavandes clonales que la diva, telle que la vista.

Alerte règlementaire des produits lavandés

Les produits lavandés ont fait le buzz cet été, par le biais du CIHEF (Comité Interprofessionnel des Huiles Essentielles Françaises) et de la PPAM de France (l’Union des professionnels pour les plantes à parfum, aromatiques et médicinales).

Soutien en masse de la filière

En effet, une accumulation de risques réglementaires potentiels a été récemment identifié : sensibilisants cutanés, perturbateurs endocriniens, REACH (Enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques), assimilation des huiles essentielles à des mélanges de composants, évaluation des risques sans prise en compte des scénarios d’exposition, introduction du concept d’usage essentiel... Le CIHEF et PPAM de France ont conduit une action de communication de grande ampleur cet été

Une alerte sur le devenir des filières lavandicoles a été lancée par voie de presse, des réseaux sociaux, d’une pétition, de l’information de responsables politiques français et européens. 

Appel à la concertation et au pragmatisme

Le démarrage de démarches concrètes a rapidement été obtenu, ainsi que de nombreux soutiens d’élus locaux, nationaux et européens.  

L’interprofession, les syndicats de producteurs et de transformateurs, également soutenus par de nombreuses associations professionnelles (PRODAROM, EFFEO…) réclament une approche réglementaire spécifique et adaptée aux huiles essentielles. Celle-ci doit garantir la sécurité et la protection du consommateur en France et en Europe et être élaborée de manière concertée et pragmatique avec les autorités françaises et européennes. 

Le ministre chargé de l’agriculture a mis en place un comité interministériel dédié au secteur, qui réunira les différents ministères concernés et les professionnels (agriculteurs et industries). La première réunion aura lieu le 8 décembre à Paris. Les discussions vont donc démarrer concrètement au niveau français. Elles seront ensuite portées au niveau européen.
 

Copyright PPAM de France

© PPAM de France

Notre production en ingrédients aromatiques

Nos cultures françaises bio

Plantations de menthe françaises

La réunion préparatoire au plan de culture 2022 avec nos agriculteurs partenaires, tenue début novembre, s’est déroulée devant une assemblée fournie. Plus de la moitié de nos producteurs étaient présents.

Elixens France a proposé près de 100 nouveaux hectares de culture en bio portant sur 20 espèces de plantes différentes à planter ce printemps.

Le travail mené dans nos cultures sur la campagne 2021 pour prévenir de la présence alcaloïdes pyrrolizidiniques dans les plantes sèches a porté ses fruits avec des résultats satisfaisants au niveau de la qualité.

Focus sur quelques unes de nos productions d’huiles essentielles, hydrolats/eaux florales et plantes sèches.

Camomille romaine bio et équitable, France

L’huile essentielle de camomille romaine bio que nous produisons, a eu un bon rendement cette année. Nous augmentons les surfaces pour développer notre production d’huile essentielle et d’hydrolat

Thyms bio et équitables, France

Nos huiles essentielles de thym, à thymol, linalol et thuyanol sont également disponibles. La récolte de cette année a été bonne, la météo du mois de juin a permis des rendements supérieurs. Les taux de thuyanol sont à un niveau très élevé

Menthe douce bio et équitable, France (herbo)

Au vu de la demande croissante et du succès de ce produit, nous prévoyons de développer nos capacités de production.  

Retrouvez les produits que nous produisons à partir de 36 espèces de plantes, issues de notre filière Dauphiné-Provence.
Sélectionnez le filtre “Dauphiné-Provence” dans le moteur de recherche de notre catalogue.

Découvrir nos produits

Nos productions françaises “notes boisées” bio

Les essences de nos forêts sont précieuses. Nous avons souhaité les valoriser à travers une filière centrée sur des espèces ayant un fort intérêt technique (olfactif, propriétés) mais également durable par rapport à l’exploitation de la ressource en bois.  

Le changement climatique modifie en profondeur le paysage forestier français. Certaines espèces comme l’Epicéa où certains chênes sont victimes de dépérissement en raison des périodes de canicules estivales de plus en plus fréquentes et de la sécheresse que ces évènements engendrent. 

Pour faire face à cette situation, de nouvelles essences mieux adaptées sont mises en avant pour le repeuplement de nos forêts. Nous avons sélectionné certaines d’entre elles dans le cadre du développement de notre filière. 


Nous produisons à partir de ces essences des huiles essentielles et des hydrolats.

Notes boisées made in France

Pin Sylvestre, France ”Pinus Sylvestris”

Espèce déjà répandue dans les forêts de moyenne altitude en France, elle s’adapte bien aux changements climatiques. Nous nous approvisionnons en feuilles (aiguilles) et rameaux dans la Drôme au plus près de notre distillerie

La distillation se fait à l’automne. Nous transformons la plante en une huile essentielle et un hydrolat aux notes boisées, vertes et citronnées. 

Cèdre Atlas, France “Cedrus Atlantica”

Originaire de l’Atlas Marocain, cette essence a été implantée en France au 19ème siècle. C'est une espèce favorable au reboisement dans les zones victimes de dépérissement. 

Notre scierie locale partenaire nous fournit en copeaux, dont nous assurons la distillation. Nous produisons une huile essentielle et un hydrolat aux notes boisées et balsamiques.

Pin Douglas, France “Pseudotsuga menziesii”

Également appelé sapin de Douglas, cet arbre originaire de la côte ouest d’Amérique du Nord est également une espèce introduite à basse et moyenne altitude dans nos régions

La récolte du bois se fait entre novembre et février lorsque les accès sont suffisamment déneigés. 

Nous distillons la matière ensuite à partir des mois de mars/avril. Nous produisons une huile essentielle et un hydrolat aux notes fraîches et fruitées.

Genévrier, France “juniperus communis”

Il est rare de trouver des sources de baies pures tant la récolte de cette plante très piquante est délicate. Ainsi, nous distillons les baies et les petits rameaux pour produire une huile essentielle et un hydrolat aux notes boisées, résineuses et balsamiques.

Ce rapport fait écho à vos besoins ?
Nous restons disponibles pour y répondre, contactez-nous !

Consultez notre catalogue

Newsletter

Nouveautés produits, salons, veille marché... Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités, directement dans votre boîte email !